Un essaimage naturel

Ces jours-ci, il fait très chaud.

Après une journée en balade, une pause sous le cerisier s'impose quand en levant la tête, une grosse masse sombre nous guette.

Pas le temps de se reposer, on enfile vite les vareuses et on alllume l'enfumoir. La ruche est à quelques mètres mais il semble que notre reine a pris la poudre d'escampette!

Essaim cerisier

 

On commence par ouvrir la ruche : il ne reste pas grand monde et pas de trace de la reine blanche, les 3/4 de la colonie sont partis avec la reine.

Je place donc la ruche sous la branche et j'enlève quelques cadres pour avoir un peu de place.

Un peu d'eau sucré sur l'essaim pour l'occuper et un grand coup sec sur la branche !

Essaim naturel

La plupart des abeilles tombrent dans la ruche. Pour les autres, je dispose un drap blanc et je pose la ruche au sol.

Au bout de quelques minutes, toutes les abeilles filent vers l'entrée.

Recuperer un essaim

C'est l'heure de rentrer.

Une fois calmées, je vérifie les cadres : la reine est de nouveau dans la ruche. J'enlève la grille à reine entre le corps de la ruche et la hausse pour que la reine monte et inscite les abeille à bâtir une étage supplémentaire.

J'enlève également les cellules royales pour éviter la naissance de nouvelles reines qui tueraient la reine en place.

Pourquoi sont-elles parties? Selon moi plusieurs facteurs :

  • il fait très chaud,
  • la grille à reine les empéche de monter dans la hausse et elles se sentent à l'étroit
  • Des cellules royales montrent le désir des abeilles de créer de nouvelles reines et la reine en place sent sa succession arriver.

Dans 2-3 jours, je vérifierai que les cadres de hausse sont occupés pour pouvoir remettre la grille à reine.