La fête du miel

Ca y est, c'est l'heure de la récolte !

Pour préparer ce grand jour, je commence par mettre un chasse abeille le soir. Les abeilles qui se trouvent dans la hausse vont redescendre dans le corps pour la nuit afin de réchauffer le couvain. Elles vont passer par le chasse abeille (sorte de labyrinthe) qui va les empêcher de remonter le lendemain dans la hausse.

 

Le matin, donc, je n'ai plus qu'à prendre la hausse pour l'emmener à la fête du miel. Le syndicat propose aux débutant de leur extraire le miel.

En prenant la hausse le matin, je m'aperçois que les cadres de la hausse sont loin d'être pleins. 2 ou 3 cadres remplis à 40% et non operculés. S'ils ne sont pas operculés, ça peut vouloir dire que le taux d'humidité est trop important dans le miel.

En arrivant à la fête du miel, pas besoin de désoperculer donc.

Desoperculer

On contrôle quand même le taux d'humidité avec le réfractomètre et là, surprise, le taux d'humidité est de 15.5% soit bien en dessous des 17% requis. Le miel est donc d'une bonne qualité.

Après la centrifugeuse, il nous reste 2kg de miel.

Centrifugeuse

Ce n'est vraiment pas grand chose mais c'est un début et le goût est exquis. Un miel de forêt intense en goût.

Recolte miel

De retour à la maison, je rends la hausse aux abeilles pour qu'elles lèchent le reste de miel et les cadres seront tout propres et prêts pour une nouvelle saison.

Il est temps maintenant de laisser ces demoiselles, faire leur emplettes pour l'hiver

×