Nettoyage de printemps, première ouverture des ruches

Au mois de mars, le temps est venu d'ouvrir les ruches pour vérifier l'état des colonies après hivernage. Il fait 15°, c'est juste la bonne température pour ne pas trop refroidir les ruches.

J'en profite pour changer les planchers et vérifier le nombre de varroas tombés.

Dans la première ruche, Capucine, le plancher montre des débris de cire, ce qui prouve que les abeilles ont consommé le miel operculé qu'elles avaient en réserve. Elles ont enlever la pellicule de cire recouvrant la cellule de miel pour le consommer et se réchauffer.

Plancher ruche sain

La reine est bien là et elle a repris sa ponte, la colonie va survivre.

Capucine au printemps

 

Dans la deuxièle ruche, Clochette, le plancher est moisi, les cadres également et il y a un grand nombre d'abeilles mortes. C'est un signe d'excès d'humidité dans la ruche pendant l'hiver et donc un très mauvais signe.

Plancher ruche moisi

La colonie est très faible mais la reine est toujours là. En revanche pas de reprise de ponte, pas normal au mois de mars. Quelques jours plus tard, encore un grand nombre d'abeilles mortes (abeilles d'hiver épuisées) et toujours pas de ponte : la colonie est condamnée à mourir car il n'y a pas de rélève par de jeunes abeilles.

Mortalite hivernal

Clochette au printemps

 

Au mois d'avril, je décide d'enlever le reste d'abeilles restant sur les cadres, de sacrifier la reine et de desinfecter totalement la ruche. Pas la peine de risquer une contamination sur l'autre ruche saine. C'est bien triste.... 

×